Montag, 15.04.2024 18:21 Uhr

Le Grand Est Mondial Air Ballon 2023

Verantwortlicher Autor: Michel van Reysen Chambley - France, 03.08.2023, 12:27 Uhr
Presse-Ressort von: Esdanitoff Bericht 7084x gelesen
Envol de masse matinal
Envol de masse matinal  Bild: Michel van Reysen

Chambley - France [ENA] Comme tous les deux ans la grande messe du ballon à air chaud revient à Chambley-Bussière. Le GEMAB comme l'appelle les habitués est le plus grand rassemblement du genre au monde. 700 pilotes, 500.000 visiteurs, deux envols tous les jours, des activités toute la journée.

Le GEMAB23 une édition de transition ? Le Grand Est Mondial Air Ballon 18 ème du nom revient cette année après une édition de 2021 plutôt difficile (Covid et Météo capricieuse). Année de transition car son président fondateur Philippe Buron Pilâtre a annoncé qu’il prenait sa retraite. La tenue d’une prochaine édition n’est pas encore garantie, le successeur de celui qui est à la barre de l’évènement depuis 1989 n’est, à l’heure où j’écris, pas encore connu. Cette année c’est aussi les 240 ans du premier vol en ballon réalisé par Jean-François Pilâtre de Rozier et François Laurent d'Arlandes à Paris le 21 novembre 1783.

Le GMAB23 en quelques chiffres • 3000 pilotes et accompagnants • 175 volontaires • 2 envols de masse théorique par jour • De dizaines de milliers de visiteurs • Des Km de bouchon pour accéder ou quitter l’aérodrome. Pour cause de météo capricieuse la Grande ligne en vue d’établir un nouveau record du monde (celui de 2017 est de 457 ballons) n’a pas eu lieu. 10 envols de masse sur les 18 de prévus ont été assuré ce qui est un beau résultat compte tenu des conditions météo capricieuses sur la Lorraine (vent et pluie). Cette année-ci j’ai assisté à 4 décollages sur les 8 théoriquement possibles (22/07 soir au 25/07 matin), mais avec chaque fois des ambiances et des ciels d’enfer. Mais place au spectacle

Tout commence par la parade des pilotes, à deux de front, les équipages s'élancent au son de la musique pour prendre leurs places d'envol. Il faut s'imaginer certains jours plus de 400 équipages défilant devant les spectateurs avant de pénétrer sur l'aire d'envol. C'est un spectacle haut en couleurs. Si les français forment la majorité des participants, les belges, hollandais, polonais, slovaques, anglais, allemands, ukrainiens, ... ne sont pas en reste

La parade des pilotes
La parade des pilotes
La parade des pilotes

Vient ensuite la préparation de la nacelle et du ballon, fixation des bouteilles de gaz, des armatures, fixation du ballon à la nacelle. Le ballon est déroulé sur le sol, ensuite il gonflé au moyen de gros ventilateurs (les équipiers maintiennent le bas du ballon ouvert, un équipier veille à la bonne orientation de celui-ci agrippé à la corde (la corde de couronne). Une fois le ballon suffisamment gonflé, vient enfin le moment d'être gonflé à l'air chaud.

Le ballon se redresse progressivement, il est temps d'embarquer. Il s'élève de quelques dizaine de centimètres, il est temps de lâcher la corde qui retient le ballon au véhicule. Pendant ce temps des patrouilleurs veillent à ce que les ballons en phase de décollage ne se touchent pas. Une fois le ballon parti, les équipiers restant au sol, se dépêchent de quitter l'aire d'envol pour suivre le ballon en vol en vue de le récupérer une fois posé à terre.

C'est un moment réellement magique de pouvoir contempler depuis l'aire d'envol ou depuis les routes environnantes cette noria de ballons survolant à faible altitude les prairies environnantes. Le ciel est rempli de ces petits points de couleurs, qui passent au dessus de nous dans un silence uniquement brisé par le chant du bruleur. Et si tout se passe bien, à dans deux ans ...

Für den Artikel ist der Verfasser verantwortlich, dem auch das Urheberrecht obliegt. Redaktionelle Inhalte von European-News-Agency können auf anderen Webseiten zitiert werden, wenn das Zitat maximal 5% des Gesamt-Textes ausmacht, als solches gekennzeichnet ist und die Quelle benannt (verlinkt) wird.
Zurück zur Übersicht
Info.